top of page

Renforcer votre système immunitaire

Les asanas (postures), la méditation et le pranayama (respiration) fournissent naturellement une résistance contre les maladies de l’hiver en abaissant les hormones de stress qui peuvent compromettre le système immunitaire. Les postures, la respiration et la méditation conditionnent les poumons et les voies respiratoires, stimulent le système lymphatique pour éliminer les toxines, et augmenter le débit d'oxygène dans l'organisme. La recherche a également démontré que seulement 20 minutes de méditation diminuent les taux de cortisol, ce qui encourage à promouvoir une meilleure santé.



De nombreux yogis peuvent attester que la pratique des asanas fournit un moyen, doux et naturel de soutenir le système immunitaire au jour au jour. Le Yoga aide à faire baisser les hormones de stress, tout en conditionnant les poumons et les voies respiratoires à stimuler le système lymphatique pour chasser les toxines du corps, ce qui amènent le sang oxygéné vers les différents organes afin d'assurer leur fonctionnement optimal. Le Yoga diffère des autres formes d'exercice qui se concentrent uniquement sur certaines parties du corps.


Adho Mukha Svanasana (la posture du chien) facilite la circulation du sang vers les sinus, comme la plupart des postures inversées ou les postures en avant soulagent la congestion. Ces types particuliers de postures peuvent également agir pour prévenir des complications secondaires en drainant les poumons. En cas de congestion bronchique, vous pouvez pratiquez Ustrasana (La posture du chameau), Gomukhasana, et Balasana (la posture de l’enfant), les bras tendus en avant, se déplaçant vers Bhujangasana (Cobra) pour ouvrir la poitrine. Si vous avez attrapé la grippe, il est préférable de ne pas pratiquer le yoga du tout, puisque l'état nécessite un repos absolu. Dans le cas de la fièvre, Assis en Sukhasana (tailleur), les mains reposant sur les genoux, le pouce et l'index se touchant, respirez avec votre langue en forme de U pour un minimum de trois minutes, cela vous aidera à réduire la température. Il semble raisonnable de concentrer les mesures préventives sur certaines zones du corps à savoir, les voies nasales et bronchiques. Mais la tradition du yoga suggère également que le rhume et la toux sont le résultat du mauvaise digestion ou d'un déséquilibre énergétique originaire du tube digestif, ce qui entraîne une accumulation de mucus qui se déplace dans les poumons. Les Postures qui compriment doucement, Les torsions, ou qui étire le ventre peuvent aider à chasser une foule d'affections digestives.


La puissance du Pranayama

Alors que les asanas constituent la pierre angulaire dans la prévention des infections, les avantages du yoga ne s'arrêtent pas là. Comme les rhumes et la toux attaquent les bronches, il est logique que l’augmentation de la capacité respiratoire des poumons se développe grâce au pranayama. Le froid et ses infections, les allergies, l'asthme et autres affections chroniques respiratoires sont directement liés à une réponse immunitaire affaibli en raison de perturbation des habitudes régulières de la respiration. La respiration abdominale rapide (Kapalabhati) accroît la résistance de vos voies respiratoires, tandis que la respiration alternée (Nadi Sodhana) accroît la résistance de vos sinus.

Enfin, la méditation permet également de réduire l'incidence des maladies infectieuses en déstressant le corps et l'esprit. L’abondance de recherches a montré que seulement 20 minutes de méditation, par jour, fait augmenter les endorphines, cela diminue les taux de cortisol.


Alors, comment peut-on commencer un programme immunisant de yoga? Soyez assuré que quelque soit votre pratique de yoga actuelle, cela renforce encore davantage votre résistance. Mais si vous voulez prendre des mesures supplémentaires pour éviter l'infection, pratiquez des séances de Yoga régulièrement tout au long de l'hiver afin d’augmenter vos chances de rester en bonne santé. Et si vous n’êtes pas malade, vous trouverez dans ces postures un bienfait pour votre corps.


Emmanuelle Royer

bottom of page